Félicitations à Monsieur Kevin Lambert pour gagner le Prix de la Fondation Lambda de l'Université de Montréal!

  • Posted on: 5 November 2018
  • By: lambdaadmin

large_Kevin.png

Kevin Lambert est né en 1992 et a grandi à Chicoutimi. Il a poursuivi des études en lettres à l'Université de Montréal ou il a déposé un mémoire de maîtrise en 2017 intitulé Par-delà tous les genres : queering Victor-Lévy Beaulieu suivi de Querelle de Roberval (roman). Il a publié des textes dans des revues et dans des collectifs en plus d'un roman, Tu aimeras ce que tu as tué, aux éditions Héliotrope en 2017 (Prix du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean; Sélection au Prix des Libraires). Il collabore occasionnellement aux émission de la Première Chaîne de Radio-Canada On dira ce qu'on voudra et Plus on est de fous plus on lit ! Son roman Querelle de Roberval est paru, dans une forme remaniée, à l'automne prochain chez Héliotrope.

..

Les perspectives critiques du « queering » proposent d’étudier à la lumière des théories des gender studies des oeuvres littéraires qui ne semblent pas s’y prêter a priori. L’essai Par-delà tous les genres : queering Victor-Lévy Beaulieu propose une démarche de « queering » révisée par les théories de la lecture ainsi que par la déconstruction de Jacques Derrida, cadre méthodologique à partir duquel il est possible de produire une « lecture actualisante » (Citton) du roman Satan Belhumeur, publié en 1981 par Victor-Lévy Beaulieu. La lecture attentive à la construction du genre dans la fiction permet une interprétation inédite de la dimension politique de l’oeuvre, permettant d’avancer que la scène finale du roman vise à « démissionner de la nation et du genre » (Preciado).
Querelle de Roberval est une démarche de queering sous forme de roman. Explorant l’héritage actuel du syndicalisme révolutionnaire, cette « fiction syndicale » raconte la grève qui oppose les employé.e.s d’une petite scierie à leur patron. Le personnage de Querelle, emprunté à l’oeuvre de Jean Genet, constitue un élément de déroute dans le récit. D’un point de vue narratif et stylistique, Querelle sème le chaos. Son désir sexuel met au jour la constitution sexiste et hétéronormée du genre qui sous-tend l’imaginaire social du travail ainsi que les discours politiques contemporains. Querelle de Roberval, en « queerisant » le territoire tout comme la « querelle » syndicale, entame une déconstruction de la quête autoritaire d’un maître en politique et en littérature.

..

Le crédit de la photo ci-jointe doit être attribué à Valérie Lebrun.

 

--

CONGRATULATIONS Kevin !! Much deserved!